En cette fin d’été l’occasion était trop belle d’aller partager quelques huitres de Bouzigues et un peu de Paternel de Cassis dans la grande maison XIX° que Raphaël et Fanny viennent d’acheter.

La lumière joue partout dans cette maison, il vont sûrement s’y sentir très bien avec leur famille une fois réglée l’épineux problème de la prolifération de flamands roses incongrus et rigolards.

Je les aime bien, je suis sûr qu’ils font des sarabandes quand les patrons sont partis.

wRaph-IMG_4453

wRaph-IMG_4463

 

wRaph-IMG_4460b

wRaph-IMG_4455

wRaph-IMG_4459

wRaph-IMG_4477

wRaph-IMG_4479

wRaph-IMG_4464

wRaph-IMG_4474

Publicités