Lalibela se gagne par une douzaine d’heures de route parfois difficile.

Lalibela (Ge’ez : ላሊበላ) est une cité monastique située à 2 630 mètres d’altitude sur le flanc sud-ouest des monts de l’ancienne province du Lasta, dans l’actuelle région Amhara en Éthiopie.

On n’est pas loin de l’altitude de Serre-Chevalier et dés qu’on se déplace on prend du dénivelé. La principale rue pavée est d’ailleurs très photogénique.

La ville est étendue, ressemble un peu à une main posée à plat. Entre les doigts on descend dans les ravines où sont installées la plupart des habitations avec leur petit corps de ferme attenant.

_DSF0321

Ville sainte des chrétiens orthodoxes d’Éthiopie, elle reste célèbre pour ses onze églises monolithes médiévales taillées et creusées à même le roc, dont la plus célèbre, Bete Giyorgis (Église Saint-Georges), remonte au treizième siècle.

Elle fut appelée Roha (Ge’ez : ሮሃ) lors de sa fondation par la dynastie Zagoué qui avait choisi de faire de cette ville sa résidence et la capitale de l’Empire. Le nom de la ville vient du roi Gebra Maskal Lalibela (1172-1212), canonisé par l’Église éthiopienne, qui fit construire de nombreux couvents et églises, après s’être converti au christianisme.

Mais ça ne l’empêche pas de viser le futur et de faire cohabiter un business incubation center et une hutte traditionnelle, vestige du village original avant que l’Unesco ne le déménage pour préserver les églises proches.

_DSF0322

En raison de l’expansion de l’islam, il était de plus en plus difficile pour les pèlerins chrétiens éthiopiens de se rendre à Jérusalem. C’est pourquoi, le roi Gebre Meskel estima qu’il était nécessaire de faire construire un sanctuaire directement dans la ville. Cette nouvelle Jérusalem aurait également son Jourdain et son mont Sinaï, d’autres noms bibliques de lieux sont également repris.

Les gens restent très croyants, la croix est fièrement portée autour du cou et tout le monde est fortement mobilisé pour les grandes fêtes religieuses.

Les jours laîcs sont parfois consacrés à d’autre genre de messe, comme le foot en bistrot, comme partout.

 

_DSF0126b

(source du texte en italique Wikipedia)

 

Publicités