La saison des pluies s’annonce à grands pas et la météo n’est guère encourageante sur l’ensemble du pays.

On pourrait certes se dérouter sur le soleil éternel de Djibouti au lieu d’aller visiter Harar sous un épisode pluvieux.

La mosquée de Piazza sous une éclaircie renforce le dilemme !

_DSF0392-3

(Finalement nous irons à Harar où le temps sera beau nonobstant l’averse de fin d’après-midi, et ça aurait été dommage de manquer ce lieu mythique)

Publicités