« Un photographe c’est comme un artilleur : il doit viser juste, tirer vite, et foutre le camp » (Charles de Gaulle).

C’est un peu ça la photo de rue au Maroc, j’avais oublié. Les problèmes sont multiples, il y a toujours quelqu’un qui passe devant, la lumière est souvent faible, et, bien sûr, pas question de rester embusqué dans un coin en attendant le bon moment. Dommage, on n’a pas trop de temps pour seulement penser à un cadrage, mais bon, c’est Marrakech.

Un autre type de photo, qui n’empêche pas quelques fois le paradoxe de se rapprocher ensuite et de discuter autour de la photo, et là c’est le sourire. Mais pour en arriver là il a fallu la prendre la première photo, et pas question de remettre ça après le sourire, ou c’est le garde-à-vous figé garanti.

Donc, il faut faire l’artilleur, repasser plusieurs fois dans la journée (ce qui est un exploit dans le labyrinthe de la vieille ville), se donner des repères.

terrasse à Marrakech

Libraire à Marrakech

Pâtisseries à Marrakech

Boutique dans le souk

_MG_1524 Marrakech

Teinturier à Marrakech

_MG_1523 Marrakech

Souk de Marrakech

porteur à Marrakech

Octobre 2012

Publicités