L’Inde a du être un paradis, mais les indiens s’emploient avec ardeur à transformer le pays en poubelle géante, dommage.

Khalighat est un très vieil endroit, probablement à l’origine de la ville. Les marchands vendent les poudres et les fleurs indispensables au culte, les mendiants mendient à droite, à gauche, les photographes attendent les pèlerins qui viennent de loin, pour immortaliser leur passage devant un fond peint qui pourrait évidemment se trouver n’importe où.

On y trouve l’énorme temple de Khali qui draine tous les matins un nombre inimaginable de fidèles, des établissements créés par Mère Térésa, un marché, des lieux de vie et une rivière où les enfants plongent et les gens se baignent. L’ensemble est jonché d’ordures malgré un semblant de nettoyage urbain effectué par des gens seuls armés d’une dérisoire balayette et d’un petit charreton rapidement débordant, la rivière dégage une odeur putride.

Dommage, ce quartier tranquille a pourtant tout pour être agréable.

Inde-2012-Kolkata__MG_0209

Inde-2012-Kolkata__MG_0210

Inde-2012-Kolkata__MG_0211

Inde-2012-Kolkata__MG_0219

Inde-2012-Kolkata__MG_0217

Inde-2012-Kolkata__MG_0224

Inde-2012-Kolkata__MG_0248

Inde-2012-Kolkata__MG_0254

Inde-2012-Kolkata__MG_0241

Inde-2012-Kolkata__MG_0242

Inde-2012-Kolkata__MG_0249

Inde-2012-Kolkata__MG_0250

Kolkata 2012

Publicités