Les Dieux ont créé l’Homme, et pour les remercier les Hommes ont inventé les Dieux.

C’est un petit quartier tranquille de Kolkata, presque un village, à la fois au centre de la ville et à l’écart du tumulte et du flot automobile et autres. On s’y sent à l’abri, isolé et protégé, dans une ambiance sereine à la création artistique.

La filière est courte et concentrée, des dragueurs qui remontent de la proche rivière Hougli des tonnes d’argile compacte aux menuisiers montant les structures en bambous fendus, les pailleurs qui donnent le volume, sculpteurs, lisseurs, peintres, etc…

Il en sort d’invraisemblables statues polychromes de divinités destinées aux fêtes et défilés avant d’être immergées dans la rivière. Au moins pour une fois la fabrication 100% naturelle ne va pas contribuer au désastre écologique du pays.

Comme la plupart du temps, l’envol vers le beau commence par une humble collecte de lourde terre qu’il faut amender avec du son et de la sciure pendant que les pailleurs garnissent les structures.

Ensuite du temps, du savoir-faire et de la patience avant que n’arrive l’inévitable complicité entre le créateur et ses sculptures, belles comme des déesses évidemment.

Inde-2012-Kolkata__MG_0205

Inde-2012-Kolkata__MG_0171   Inde-2012-Kolkata__MG_0176

Inde-2012-Kolkata__MG_0155

Inde-2012-Kolkata__MG_0159

Inde-2012-Kolkata__MG_0173

Inde-2012-Kolkata__MG_0161

Inde-2012-Kolkata__MG_0199

Inde-2012-Kolkata__MG_0166

Inde-2012-Kolkata__MG_0191

Inde-2012-Kolkata__MG_0192

Inde-2012-Kolkata__MG_0186

Inde-2012-Kolkata__MG_0235

Inde-2012-Kolkata__MG_0240

Kolkata – 2012

Publicités