L’âme d’un voyage ressort encore mieux après quelques années. Les bonnes images ont mûri, comme le vin, les autres s’éliminent toutes seules. Il faut prendre le temps de les relire.

Publicités