Havre de fraicheur que ce restaurant trouvé en début d’après-midi. La moto à l’ombre, la serveuse détendue, même la patronne semble assoupie derrière sa caisse.

Plus dure sera la reprise de la route, il va falloir se réhabituer à la luminosité et à la touffeur.

Mékong - la sieste

Mékong 2003

Publicités