Les charmeurs de serpents sont toujours présents au Rajasthan. Caste dédiée, ils sont prompts à essayer d’intéresser le chaland en ouvrant le petit panier d’osier. Pauvres cobras, qui seraient condamnés à entendre perpétuellement la même musique nasillarde s’ils n’étaient sourds avant d’être enfermés à nouveau.

Peut-être seraient ils enfin charmés avec de la bonne musique.

inde, le serpentRajasthan 2011

Publicités