Cette grande ville aux confins du Rajasthan rappelle la réalité de la foule indienne. Après une déambulation qui tient du stage de survie sur des rues où trottoir et chaussée supportent le même flux vrombissant de véhicules de tous genres, l’entrée dans le marché couvert tient lieu d’oasis de calme.

Dans ses allées étroites et bondées, le petit vendeur de mercerie m’a vu de loin avec mon appareil photo à la main, et tout le monde sait qu’on observe mieux à l’intérieur d’un cadre.

inde, repéré Bikaner 2011

Publicités